Est-ce choisir entre la peste et le choléra ?

On en entend beaucoup parler. Les génomes de nombreux organismes, animaux et végétaux sont de mieux en mieux déchiffrés et peuvent être modifiés de manière très précise sans apport de gènes étrangers et ouvrent la porte à de nouvelles perspectives pour la science, mais aussi pour l'agro-alimentaire.

Ainsi, là où les OGMs actuels (transgéniques) intègrent des gênes étrangers pour modifier leurs génomes, et donc les propriétés d'un fruit, d'un légume ou d'une céréale (on connait tous la polémique du maïs transgénique), les fruits modifiés via modification précise de leur génome ne connaîtraient donc pas cette "intrusion" extérieure. 

Les améliorations seraient de plusieurs ordres. Par exemple, apporter davantage de vitamines à la consommation, garder une plus belle couleur, éliminer l'oxydation après découpage (pour les pommes par exemple), mieux résister aux maladies, etc, etc.

Les scientifiques et les marketeurs de l'agro-alimentaire pensent que cette distinction entre fruit OGM classique et fruit reséquencé sans apport externe (ou super fruit) pourrait faire la différence au niveau de la réticence des consommateurs et des gouvernements, notamment européens, chez qui les OGM passent mal.

Certains argueront qu'accroître génétiquement la résistance aux maladies d'un fruit ou d'un légume permet de se passer de davantage de pesticides et que donc, le bénéfice est immédiat sur la santé. Mais de l'autre côté, il subsistera toujours au fond de nous l'impression que ces fruits ne sont pas "naturels". De-ci, de-là, les détracteurs ironisent sur le fait qu'on trouvera bientôt des bananes au goût "Twix" ou "Coca", et ceci sans apport de goût artificiel extérieur.

De ce qui était au départ une réticence essentiellement sanitaire concernant les OGMs, on risque de se retrouver face à une lutte bien plus éthique et morale: a-t-on le droit d'altérer la nature à ce point ? Le bio a, je le pense, encore de beaux jours devant lui.

Source: http://www.sciencedaily.com/releases/2014/08/140813131044.htm