Peut-on les remplir à nouveau ?

Que ce soit par soucis écologique, opportunité ou absence d'alternative, on peut être tenté, après avoir vidé une bouteille d'eau, de vouloir la remplir à nouveau, au robinet ou à la fontaine de son entreprise. Quels sont les dangers et y en a-t-il ?

@AskUmbra répond à cette question.

Je suis au travail, vers la mi-journée. J'ai l'habitude de boire à la bouteille directement mais, malheureusement, il a fait terriblement chaud aujourd'hui et celle-ci est déjà vide. "Et si j'allais la remplir à la cuisine plutôt que d'en acheter une autre au distributeur ?". Dans le fond, cela permettrait de l'utiliser encore un peu avant de la recycler. Double gain pour la nature et mon portefeuille ! Oui mais quid des dangers: Bisphénol A et autres charmantes choses ?

Il n'y a pas de Bisphénol A dans les bouteilles d'eau !

C'est une des peurs les plus récurrentes et notamment pour les parents de nouveaux-nés dont les biberons sont aujourd'hui clairement marqués "BPA free !". Il faut savoir que le Bisphénol A, perturbateur endocrinien, n'était utilisé que dans les plastiques durs, comme les biberons et les gourdes. Une directive européenne de janvier 2011 a interdit provisoirement son utilisation jusqu'à ce que des études confirment la problématique du produit. C'est ainsi que la nouvelle directive interdit totalement et définitivement son utilisation à partir de 2015.

Les bouteilles d'eau et sodas sont, elles, souples, et réalisées en PET (Polyéthylène Téréphtalate) ne contenant ni BPA, ni phtalates.

Mais...

Oui, mais... Car tout n'est pas pour autant rose dans le meilleur des mondes. Même si le PET est un matériau relativement stable au contact de l'eau, une étude a démontré que la plupart des matières plastiques testées laissaient échapper de faibles quantités de produits chimiques oestrogènes au fil du temps. Les risques sont limités, mais la réutilisation des bouteilles aurait tendance à accélérer ce processus, notamment si, par mesure de précaution, vous rincez celles-ci à l'eau chaude.

Alerte aux bactéries !

Si, en plus, on prend en compte le fait qu'une bouteille d'eau est en contact relativement fréquent avec des milieux propices à la prolifération de bactéries (mains, lèvres, salive) et qu'elles sont, de nature, humides et closes, on comprend vite qu'une bouteille d'eau ouverte est un paradis à bactéries et que celles-ci ne tarderont pas à connaître un véritable baby-boom. Celles-ci s'incrustent dans le moindre défaut de la bouteille et dans le moindre recoin de votre bouchon. Pour vous en débarrasser de manière sûre, il faut laver votre bouteille avec du savon, une brosse et de l'eau chaude, puis la laisser sécher à l'air libre. Mais on a vu plus haut que le contact du PET avec de l'eau chaude n'a potentiellement pas les meilleurs effets du monde.

Donc, poubelle après utilisation ?

Les bouteilles en PET sont, rappelons-le, entièrement recyclables. Il convient de les placer dans un container dédié à leur tri. C'est sans doute la meilleure utilisation que vous puissiez en faire après l'avoir consommée. De plus, les nouveaux projets de loi belges visant à imposer une consigne de 10 cents sur les canettes et bouteilles en plastique vont vous inciter davantage à les rapporter dans un centre de tri. L'objectif est clairement de recycler 100% des bouteilles de ce type.

Mouais...

Allez, je sens que vous êtes un peu déçus et que votre fibre écolo est frustrée par le manque de potentiel de réutilisation de vos bouteilles PET. Mais ne soyez pas tristes, il existe d'autres solutions: ainsi, une bouteille en acier inoxydable (inox) ou en verre, que vous pouvez désinfecter entre deux utilisation sans aucun risque de perte de produits chimiques pourrait être ce que vous cherchez. Moins de déchets, moins de risques pour la santé !

Source: http://grist.org/living/will-i-poison-myself-if-i-reuse-this-plastic-water-bottle